Histoire Photos Retour. Cliquez... Sommaire. Cliquez...

M.J. ROMAN nous apprend que la montagne d'Aurouse, à cheval sur les communes de la Cluse, de Montmaur, de la Roche-des-Arnauds, de Saint-Etienne-en-Devoluy et d'Agnière, s'est successivement appelée Aurosa, Aurossa puis Orose sur les documents les plus anciens conservés aux archives du département des Hautes-Alpes (1).

En 1881, écrivant l'Histoire du Dauphiné (2), CHORIER ne tarit pas d'éloges sur la montagne d'Orouze :

Le blason du Dauphiné.Si la nature ne peut en quelques, endroits enrichir le Dauphiné, du moins elle a le foin de l'y parer & de l'y embellir. Se peut-il rien voir de plus merveilleux que des fleurs qui naiffent prefque dans la neige & dans la glace ? La montagne d'Orouze, qui eft une partie de celle de Devolüy, dans le Gapençois, eft toujours couverte de neige & le foleil ne la regarde pas fi favorablement que l'hyver n'y faffe prefque toutes les faifons. Des fleurs, toutesfois, & fur tout les plus agréables aux yeux, comme font les tulippes & les anemones, y paroiffent deux mois de l'année, qui font celuy d'aouft & celuy de feptembre, en un nombre infiny. Elles y femblent percer la glace & la neige en naiffant, & la refiftance qu'elles fouffrent en fe pouffant hors du fein de la terre, leur adjoûte auffi plus de grace & de vivacité qu'elles n'en ont dans nos jardins. L'éclatante blancheur de la neige voifine releve infiniment tant de differentes couleurs dont elle eft femée, & les yeux qui les contemplent n'y trouvent pas moins de plaisir que l'efprit qui raifonne fur cette merveille y rencontre de matiere d'étonnement.

On trouve encore le nom Oroux, comme l'écrit Xavier ROUX impressionné par la majesté de la montagne lors d'un voyage dans les hautes Alpes (3):

…enfin au dessus des cheminées et des tourelles du château, une montagne couverte de gigantesques sapins s'efface et s'abaisse un instant pour laisser apercevoir à une hauteur prodigieuse, les rochers neigeux du mont Oroux et les pentes caillouteuses sur lesquelles les sommets du mont sont assis.

La terreur que peuvent inspirer ces pentes abruptes et sûrement à l'origine de certaines croyances (4):

ils prétendent que là (à Montmaur) s'élevait jadis un collège de druides qui faisaient des sacrifices sur le Mont-Aurouse.

Plus récemment, Onésime RECLUS, dans son livre "le plus beau royaume sous le ciel" cite le Mont Aurouze et signale qu'il s'agit du "mont Orageux" (5).

Enfin, sur les cartes les plus récentes l'orthographe est celle d'Orouse.

La ressemblance entre la montagne d'Aurouse et le profil d'un Indien regardant le ciel a marqué l'enfance du réalisateur, Cédric APIKIAN, haut-alpin de cœur, ainsi que les champs et bosquets où il venait jouer.

Selon RECLUS, le plus haut sommet est le Pic de Bure, dont l'altitude est alors estimée à 2712 mètres. La hauteur exacte a été "dévaluée", elle est maintenant donnée égale à 2709 mètres.

Le Pic de Bure est connu au XIIIème siècle sous les noms divers de Cacumen montis Butri, ou bien encore Rupis de Buire, Rupis Butri, et enfin Cacumen de Buyre (1).

Selon certains les pentes d'Aurouse ont été, de tout temps, le centre d'une importante fabrication de produits laitiers et le pic, dont la forme s'apparente à la forme ordinaire d'un pain de beurre (Butyrum en latin), en tirerait son nom (6).

D'Aurouse descendent de nombreux torrents dont le plus important la Sigouste se jette dans le Buech (la Sigouste a été appelée successivement : Sigousta, Sigosta, ou bien encore Cigosta (1)) ou le torrent de Rabioux.


  1. Joseph ROMAN, Dictionnaire topographique du département des Hautes-Alpes, Imprimerie Nationale, Paris, 1884
  2. N. CHORIER, "Histoire du Dauphiné", Chenevier et Pessieux Ed., Valence, 1881
  3. Xavier ROUX, " Les Alpes, histoire et souvenirs ", Edouard Baltenweck Ed., Paris, 1877
  4. Adolphe JOANNE, " Itinéraire descriptif et historique du Dauphiné ", deuxième partie, Hachette Ed., Paris, 1863
  5. Onesime RECLUS, "le plus beau royaume sous le ciel", Hachette Ed., Paris, 1899
  6. Site de l'Association BREBIS LAIT PROVENCE : http://www.brebislait.com/beurre.html